La plaque d'immatriculation de demain

TÖNNJES, Kathrein et NXP, embarquées ensemble dans l'identification
électronique de véhicules

  • L'identification électronique des véhicules ouvre la voie à la numérisation de
    l'identification de véhicule
  • Une application polyvalente : gestion du trafic, systèmes de péage et
    protection contre le vol
  • Plaques minéralogiques RFID et vignettes RFID sont déjà opérationnelles dans
    le monde entier
  • Nouvelle technologie pour l'immatriculation des deux-roues motorisés

Delmenhorst, avril 2021. L'objectif du fabricant allemand de plaques d'immatriculation TÖNNJES : l'identification sécurisée des véhicules à travers le monde. En collaboration avec l'entreprise mondiale de semi-conducteurs NXP, et l'entreprise bavaroise de solutions d'identifications automatiques Kathrein Solutions, TÖNNJES développe et produit des plaques d'immatriculation et vignettes basées sur la technologie RAIN-RFID, plus précisément l'identification électronique des véhicules (Electronic Vehicle Identification, EVI). Elle permet d'identifier les voitures, camions et motos sans contact et en circulation grâce à des lecteurs autorisés. Cette technologie innovante prend désormais la relève de l'identification optique à l'oeil nu ou par caméra. Et fait ainsi émerger de nouvelles possibilités numériques pour la circulation et la mobilité de demain.

Des villes qui s'étendent, des véhicules toujours plus nombreux

Shenzhen est une mégapole du sud de la Chine : située directement à la frontière de Hong Kong, elle compte près de 12 millions d'habitants. D'ici 2030, sa population devrait augmenter de 17 %, à une vitesse encore plus grande que n'importe qu'elle grande ville de l'espace est-asiatique. Peuplée de seulement 30 000 habitants il y a tout juste 40 ans, la ville dénombre aujourd'hui 3,5 millions voitures en circulation. Avec plus de 500 voitures par kilomètre de route, Shenzhen affiche la plus grande densité automobile de toute la Chine. Conséquence logique : les embouteillages ont tendance à paralyser la vie publique. C'est ce phénomène qui a conduit la ville à se pencher sur un système intelligent de gestion du trafic. Si les feux gérés par IA offrent un champ d'action plus étendu aux autorités, ils sont encore loin de constituer une solution définitive pour les mesures de circulation.

L'EVI pour réinventer la circulation

« La population mondiale ne cesse de croître. Les mégapoles de plus de 10 millions d'habitants ne seront plus les seules à se pencher sur des solutions alternatives de gestion complexe et moderne du trafic ; à terme, cette thématique concernera toutes les grandes villes », explique Jochen Betz, directeur général de TÖNNJES. « Nous sommes convaincus que l'identification électronique des véhicules, l'EVI, constitue la pierre angulaire des applications Smart City, car elle fournit des processus d'indentification moderne. » La technologie RAIN-RFID combine la communication sans fil entre les plaques d'immatriculation et sur des lecteurs autorisés. En plus de la gestion ciblée du trafic, l'EVI recèle également un vaste potentiel : elle révolutionne les systèmes de contrôle d'accès et de péage, crée des zones vertes, modernise les processus de paiement des traversées de ponts et en ferry et protège durablement contre les vols de véhicules et les utilisations frauduleuses des plaques d'immatriculation.

Depuis quelques années, TÖNNJES est un producteur de pointe de plaques d'immatriculation, mais fait également figure de leader dans le développement de logiciels et de matériel indispensable à l'immatriculation électronique. En collaboration avec le fabricant bavarois de matériel RAIN-RFID, Kathrein Solutions ainsi que l'entreprise mondiale de semi-conducteurs NXP, TÖNNJES produit la plaque d'immatriculation à RFID IDePLATE et l'autocollant pour pare-brise IDeSTIX. Cette technologie a déjà fait ses preuves dans plusieurs pays dans divers domaines d'application. À titre d'exemple, la société de production pétrolière arabe Saudi Aramco utilise l'IDeSTIX pour le contrôle d'accès dans les locaux de la société. Aux Philippines, les scooters et motos sont équipés du Headlamp Tag IDeSTIX de TÖNNJES, une vignette RFID pour les phares avant. « Dans l'espace asiatique en particulier, les scooters et motos sont un moyen de déplacement extrêmement apprécié. Le Headlamp Tag IDeSTIX constitue ici un moyen efficace et fiable d'enregistrer et d'identifier tous les véhicules », poursuit Jochen Betz.

Flexibles, conviviales : les puces passives fonctionnent pour les véhicules en stationnement ou en circulation

Les plaques d'immatriculation de sécurité et les autocollants qui s'autodétruisent une fois retirés, sont équipés d'une puce RAIN-RFID passive, le UcodeDNA® de NXP. Celle-ci transfère les données sur une distance de plusieurs mètres sans contact et de manière sécurisée. La puce comporte un numéro d'identification crypté unique qui peut être décodé par les lecteurs autorisés, à l'arrêt ou en plein trafic. « L'enregistrement de tous les véhicules sur le territoire devrait être un objectif pour chaque pays, car il garantit la sécurité et la transparence. Une fois que les véhicules sont enregistrés avec des transpondeurs UHF-RFID passifs, cette technologie peut parfaitement être couplée à d'autres applications, par exemple le péage, la tarification routière, le parking, le plein d'essence et les contrôles d'accès », souligne Christian Schnebinger, directeur des ventes auprès de Kathrein. « Concernant les UHF RFID passifs, il s'agit d'un standard mondial. Ils offrent de la flexibilité et sont également conviviaux. En effet, le transpondeur sans pile évite l'ensemble de la maintenance », ajoute Christian Schnebinger.
Mais la collaboration étroite entre ces trois leaders du marché n'est pas le seul indicateur que l'identification électronique des véhicules représentera une solution d'avenir. Les statistiques actuelles de l'Office fédéral allemand pour les transports de marchandises insistent sur la place majeure de l'EVI en évoquant les autoroutes. Le volume de transport dans la circulation routière se chiffrera à près de 4 milliards de tonnes d'ici 2023, rien qu'en Allemagne. À titre de comparaison : il se montait à seulement 3,4 milliards de tonnes dix ans plus tôt. Selon l'Office fédéral allemand pour les transports de marchandises, la pandémie de coronavirus a influencé directement la distance kilométrique parcourue par les camions. Elle s'est en effet accrue de 5,5 % dans la République fédérale depuis le début de la crise, probablement en raison du trafic de livraison qui s'est intensifié.

La technologie à RFID pour actionner la numérisation

« Grâce à notre technologie et à notre savoir-faire combiné, nous participons directement à ce que les autorités et bureaux d'immatriculation travaillent bien plus efficacement dans l'avenir, » se félicite Ralf Kodritsch de NXP. L'utilisation des technologies à RFID constitue selon lui les bases idéales qui permettront de numériser rapidement le secteur de l'identification des véhicules dans son ensemble. « On entend énormément parler des secteurs clés essentiels que sont la sécurité publique ou la protection contre les vols, dont la priorité est à nos yeux indiscutable. Mais le consommateur final pourrait tout autant en bénéficier largement, par exemple en termes de contrôles d'accès automatiques dans les parkings ou de processus automatisés à la stationservice au moyen de la lecture de l'immatriculation RFID », déclare Ralf Kodritsch. En outre, la saisie électronique dans le contexte « urgent » de la numérisation pourrait représenter une amélioration considérable du statu quo. Jusqu'à présent, la visibilité et les conditions météorologiques jouaient un rôle déterminant dans la saisie optique et avaient réduit significativement les renseignements, notamment concernant les dépassements de vitesse autorisée.

Un réseau mondial

TÖNNJES agit au niveau international, non pas en tant qu'exportateur de produits, mais d'infrastructures, de machines et de savoir-faire. L'entreprise originaire du nord de l'Allemagne est active dans le monde entier, à travers plus d'une cinquantaine de sites dans des joint-ventures locales pour produire et personnaliser des immatriculations de véhicules sur place. Elle assiste les autorités depuis l'implémentation d'un système de paiement central jusqu'au développement de solutions innovantes et sur mesure pour l'identification de véhicules. De plus en plus de pays se tournent avec intérêt vers l'identification de véhicules électronique. « Actuellement, nous remarquons que la demande évolue vers des solutions qui soient fiables mais répondent également aux exigences d'une société numérisée : nous fournissons ces deux conditions », conclut Jochen Betz.

[Translate to Französisch:] Press Review 2021 April 20th

Ressources liées