Plus de sécurité et de confidentialité grâce à la plaque d'immatriculation électronique

Le secrétaire d'État du ministère fédéral de l'Intérieur préconise la plaque d'immatriculation numérique

Delmenhorst, novembre 2019. Quiconque souhaite se procurer une plaque d'immatriculation en Allemagne peut l'acheter, sans aucune légitimité, dans le commerce ou sur Internet. Seule une plaque avec le sigle officiel de la région et le cachet de l'autorité compétente constitue une plaque d'immatriculation valide pour le véhicule. Selon l'ARAG (société d’assurance protection juridique générale), environ 160 000 plaques d'immatriculation sont volées chaque année. « Ceci est lié au fait que les véhicules ne sont identifiés que par des caractéristiques optiques », explique Olaf Renz, directeur général de TÖNNJES. La société a donc mis au point une alternative numérique basée sur la RFID appelée IDePLATE, qui a permis à Dr. Günter Krings, secrétaire d'État parlementaire auprès du ministre fédéral de l'Intérieur, et à la membre du Bundestag, Astrid Grotelüschen, de se faire une idée de la production de Delmenhorst.

À première vue, la plaque d'immatriculation électronique de TÖNNJES ressemble à une plaque d'immatriculation classique. Elle est conforme à la norme DIN, mais contient une puce RFID cryptographique à peine visible de l'extérieur. Y est stocké un numéro d'identification multi-crypté ne pouvant être lu sans contact – à l'arrêt ou en circulation – que par des lecteurs autorisés. Celui-ci peut être ensuite, si nécessaire, comparé par la police à une base de données gouvernementale pour vérifier les données du véhicule.
« Avec IDePLATE, toute manipulation et tout emploi abusif sont impossibles », déclare Mr. Renz. Le secrétaire d'État Günter Krings considère également l'innovation de TÖNNJES comme une alternative judicieuse :
« Nos plaques d'immatriculation doivent être plus sûres à l'avenir. L'utilisation de plaques numériques sécurisées par cryptographie peut considérablement améliorer la sécurité en matière de falsification des plaques d'immatriculation », déclare Dr. Krings. « Reste maintenant à déterminer la faisabilité pratique des projets pilotes », a déclaré le politicien.

Le système IDePLATE de TÖNNJES est utilisé dans les pays du monde entier. Des États comme les Philippines, le Kenya et le Honduras ont déjà doté leurs véhicules de plaques d'immatriculation électroniques. Beaucoup se fient à IDeSTIX de TÖNNJES pour l'identification des voitures et des motos. Il s'agit d'un autocollant de pare-brise contenant également une puce cryptographique et fonctionnant comme IDePLATE. « La combinaison des deux plaques d'immatriculation garantit une sécurité maximale », explique Renz. Enfin, un lecteur détecterait ainsi directement si la plaque d'immatriculation montée sur le véhicule est la bonne. « L'innovation assure la pérennité, comme le prouve l'entreprise TÖNNJES avec son développement. Avec sa large gamme d’applications possibles pour des solutions modernes et intelligentes, la technologie RFID peut être une autre étape importante », déclare Astrid Grotelüschen à propos de l'IDePLATE de TÖNNJES, qui pourrait convenir également pour d'autres applications, comme les systèmes de péage, de stationnement ou de paiement. En collaboration avec ses partenaires, la société emploie environ 2 000 personnes sur plus de 50 sites dans le monde.