Défis mondiaux, plus de cohésion

Comment une entreprise internationale vit la pandémie

  • Le spécialiste de l'identification des véhicules TÖNNJES exploite plus de 50 co-entreprises dans le monde
  • Des employé(e)s du monde entier échangent leurs opinions sur la pandémie du coronavirus
  • Les confinements stricts paralysent le développement économique des pays émergents
  • La demande de plaques d'immatriculation pour les deux-roues motorisés est en hausse

Delmenhorst, mars 2021. L'année écoulée et le début de 2021 placent les entreprises devant des défis majeurs. La propagation du coronavirus touche presque tous les pays du monde, mais de manière différente. TÖNNJES, spécialiste de l'identification des véhicules, exploite des co-entreprises dans une cinquantaine de sites dans le monde et génère une grande partie de son chiffre d'affaires grâce à des opérations à l'étranger. Lors d'une réunion numérique en décembre, des représentant(e)s des Philippines, des États-Unis, de la Bolivie, de l'Afrique du Sud, de la Hongrie et de nombreuses autres filiales de TÖNNJES ont partagé leurs expériences de la pandémie.

Les commandes à long terme garantissent la production

Les différents confinements ont avant tout aggravé l'activité mondiale de TÖNNJES. Aux Philippines, par exemple, le gouvernement a adopté des règles extrêmement strictes. « Les transports publics ne fonctionnaient plus, les entreprises devaient organiser des services de navette pour leurs employés », raconte Salvador Aque. L'État insulaire a été fortement affecté par la Covid-19 par rapport aux autres pays asiatiques ; la pandémie a plongé le pays dans une profonde récession. Toutefois, la co-entreprise locale de TÖNNJES à Manille est stable économiquement parlant. Ceci s'explique par une commande plus importante que l'année précédente et l'introduction des étiquettes IDeSTIX pour les phares. L'autocollant électronique RAIN RFID de TÖNNJES est collé sur le phare avant et permet l'identification sans contact des deux-roues motorisés.

Des confinements et des couvre-feux stricts

Kenji Schneider, du Panama, fait également état d'une augmentation de la demande de plaques d'immatriculation de motos. En raison du confinement, les opérations de livraison sont en plein essor dans ce pays d'Amérique latine, qui souffre aussi énormément de la pandémie. Les autorités ont réagi en 2020 par l'instauration d'un couvre-feu nocturne. « Nous travaillons en trois équipes, que nous avons dû restructurer car personne n'était autorisé à quitter son domicile entre 19h et 5h du matin. Nous avions également besoin d'autorisation spéciale pour notre production », déclare K. Schneider. La situation aux États-Unis est tout autre : « Elle a été difficile. Idéalement, nous aurions aimé recevoir des instructions plus précises du gouvernement fédéral », déclare Paul Fussner de Cleveland, dans l’Ohio. Au lieu de cela, chacun des 50 États américains a dû adopter une approche individuelle et non coordonnée qui variait d'un État à l'autre. La gestion incohérente de la pandémie de coronavirus aux États-Unis a probablement contribué à un nombre élevé d'infections.

Une coopération étroite grâce à l'échange numérique

Jochen Betz, directeur de TÖNNJES, voit les performances de l'entreprise sous un angle positif, compte tenu des circonstances : « Même si les ventes vont un peu baisser cette année, nous sommes toujours bien positionnés, en raison précisément des nombreuses filiales différentes. » De plus, la pandémie a montré que les investissements dans des relations commerciales à long terme ont porté leurs fruits. « Nous vivons tous une situation exceptionnelle et nous sommes plus que jamais connectés numériquement », déclare M. Betz. « Même avant le coronavirus, nous avons toujours mis la priorité sur la santé et la protection de nos employé(e)s. »

Étant donné que TÖNNJES poursuit une stratégie de co-entreprise mondiale depuis le début des années 90 et établit des filiales à l'étranger avec des actionnaires locaux au lieu de simplement exporter, la pénurie d'approvisionnement a été jusqu'à présent maîtrisée lors de la pandémie. Les différentes productions ont pu réagir indépendamment aux confinements locaux respectifs et s'occuper rapidement de l'approvisionnement des employés.

Chez TÖNNJES, nous sommes légèrement optimistes pour 2021. Grâce au réseau mondial de partenaires et à l'utilisation intensive de conférences en ligne et des webinaires, l'entreprise a pu non seulement garder le contact avec ses clients existants en dépit des restrictions massives imposées à la liberté de voyager, mais aussi gagner de nouveaux clients.

[Translate to Französisch:] Digital Workshop

Ressources liées